Archives de Tag: UMP

Mutations politiques ? (1) La faillite finale des partis traditionnels ?

Ces quelques dernières semaines m’ont fait pensé à un crépuscule des Dieux, l’Olympe des partis historiques et prépondérants s’effondre, leurs élites, ces Dieux du système tentent de sauver les apparences mais personne n’y croit plus. Mais la nature a horreur du vide, alors que l’équilibre ancien en politique s’effondre, un autre système risque (risque) de prendre sa place, guère plus enviable.

Les élections européennes, la faillite du socialisme de caviar :

Le Parti Socialiste s’est pris une raclée aux élections européennes. Cette défaite du parti socialiste c’est celle de l’Union Européenne telle qu’elle est proposée actuellement. Elle est trop technocratique, trop éloignée de la réalité et du concret. Le parti socialiste n’a plus rien de gauchiste. Tout d’abord, il ne répond plus à l’intérêt général, mais aux intérêts particuliers, des lobby élitistes et influents, donc un procédé de droite, celui de la nouvelle oligarchie. Ensuite, le parti socialiste, qui à sa création prétendait défendre les travailleurs,si tant est que le socialisme représente les travailleurs, ne répond justement plus aux intérêts des travailleurs, qu’ils soient employés ou travailleurs/propriétaires, autrement dit du sain capitalisme. Le parti socialiste se plie aux exigences du lobby du grand patronat (MEDEF), qui vivent sur le travail des autres, par le système de rente ou d’actionnariat et non de leurs labeurs. Le parti socialiste a failli dans la prétendue mission qui était la sienne, défendre le bien de la société, le bien général, mais bascule dans la mauvaise droite, une droite de l’oligarchie nouvelle. Le camouflet qu’ils ont reçu aux dernières élections (européennes) n’est que l’éclaireur de la raclée qu’ils se prendront aux prochaines échéances électorales. Voyant qu’il perd la main, le gouvernement socialiste a nommé en premier membre du gouvernement Manuel Valls, un homme autoritaire qui entend, à défaut de reprendre le combat de la légitimité serrer la vis à la société au détriment de la liberté. Si on veut résumer on peut dire ceci: le socialisme, une imposture en soi, s’est écarté de son pendant de gauche : défense des travailleurs ou petits propriétaires, soucis du bien commun au profit des intérêts particuliers, et les libertés, surtout celle d’opinions et de paroles ont été tronquées, préférant abattre les libertés individuelles plutôt que de laisser le Peuple se responsabiliser et comprendre de lui même ce qui est bon de ce qui ne l’est pas.

La chute de l’UMP : la chute du pognon 

L’UMP, comme son homologue socialiste a connu un sévère désaveu lors des élection européennes, Le Peuple est exaspéré par ce parti, celui du capitalisme débridé, de l’argent sale, de la richesse vulgaire. L’UMP c’est le parti de l’élite de l’argent, de la finance, du capitalisme vulgaire et non honnête. Le Peuple se rend peu à peu compte que cette faction ne peut plus représenter les intérêts du Peuple mais celle d’une caste privilégiée. Cette caste privilégiée, les gens la soupçonnent, comme c’est la tradition en France dès que quelqu’un a « réussi » d’être malhonnête. C’est le cas, l’UMP, sauf peut être Alain Juppé, plus honnête que les autres, a des méthodes douteuses pour accéder au pouvoir, ne croyant qu’en le pouvoir de l’argent sale. On soupçonne Sarkozy d’avoir reçu des soutiens financiers de Kadhafi*lors de sa campagne électorale, ce même personnage arrogant et orgueilleux, que le président autorise à installer suite à un caprice infantile sa tante dans les jardins de l’Elysée en signe de gratitude. Puis quand interviennent les troubles en Libye en 2011, l’UMP s’insurge contre le dictateur, une preuve que l’amitié ne compte pas, qu’elle est à géométrie variable, que seul l’argent compte. L’ UMP serait-elle donc la faction de l’aristocratie ? Non, car l’aristocratie signifie « gouvernement des meilleurs », or les meilleurs ne se laissent pas salir par les basses choses comme l’argent, or, l’argent sale est une tradition dans l’UMP. Preuve en est avec l’affaire Bygmalion** Encore une fois l’UMP pour la course au pouvoir est prêteà avoir recours à des méthodes douteuses. Le Parti aurait demandé à la société créée par Jean François Copé de facturer des meetings n’ayant jamais eu lieu afin de cacher les dépassements autorisés d’argent pour une campagne électorale présidentielle. Une autre affaire écœurante d’argent. Le Peuple se détourne aussi de cette faction, qui après la crise économique de 2008 brasse et fricote avec des hommes qui brassent eux aussi des quantités effrayantes d’argent au sein d’un pays qui s’appauvrit, le Peuple rejette cette oligarchie du fric, et cela se ressent à travers leurs résultats calamiteux aux élections européennes, annonçant le désastre à venir.

Quelques liens pour ne pas me faire attaquer en diffamation:

* sur les soutiens de Kadhafi à Sarkozy:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Sarkozy-Kadhafi

http://www.mediapart.fr/journal/international/120312/presidentielle-2007-kadhafi-aurait-finance-sarkozy

** sur l’affaire Bygmalion, l’enquête est en cours, prendre les renseignements avec précautions:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Bygmalion

http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/05/26/l-ancien-directeur-adjoint-de-la-campagne-de-sarkozy-reconnait-des-derapages-financiers_4426520_823448.html

Publicités